Flûte et tambour

Cathédrale de Troyes, XVè siècleLa flûte à une main et tambour consiste en l'union de deux instruments très différents pour n'en former qu'un seul.
Très répandue en Europe occidentale au Moyen-âge, la flûte à une main n'a pas cessé de se transformer et de changer de rang social.

Jusqu'en 1460, le joueur de flûte à une main apparaît presque uniquement en solo. Il prend l'apparence de grotesques, de chiens, ou de singes dans les enluminures de manuscrits. Peu à peu, le musicien prend les traits d'un ange entourant la vierge à l'enfant, d'un roi, d'un enfant, ou d'une femme !

A partir de 1460, le joueur de flûte à une main apparaît dans des environnements mondains. Leur vogue est immense et chaque cour en emploie à son service .On le voit dans les bals ou les danses dévergondées; il se produit alors en duo ou en trio.

Quand il ne s'agit pas de musique à danser, le musicien se joint à des instrumentistes à cordes (harpe, luth), dans les autres cas, il se mêle à d'autres instrumentistes à vents (flûte et tambour, bombarde, chalemie, cornet, trompette).

Mes instruments:

* Flûtes à trois trous en roseau fabriquées par Jeff Barbe.
* Flûtes à trois trous en sureau fabriquées par Jean-Daniel Talma.
* Flûte à une main en buis fabriquée par Marc Ecochard.
* Flûte à trois trous Ténor tournée en bois de Houx par Emmanuel Vigneron.
* Tambours fabriqués par Màrius Folch.
* Tambours fabriqués par Xavier Roulleau.
* Tambour à corde d'après une fresque de Filippino Lippi, Rome 1489 fabriqué par le Luthier Jean-Paul Boury.